La Vie des ruchers

Lundi 27 juillet 2020 (au local)
Rendez vous au local pour finir le nettoyage.
2 bacs nourrisseurs ont été apportés pour donner à lécher les opercules aux colonies faibles.
Un rideau sale a été changé par Michel.

Samedi 25 juillet 2020 (au Vallon)
Une dizaine de hausses sont relevées ( 2 ruches avaient 2 hausses).
Quelques adhérents sont passés au Gorgets pour récupérer une hausse.
Le miel est extrait au local (photos ci-après), environ 95 kg (des notes de menthe ont été détectées, il arrive que ce soit le tilleul qui apporte cette petite subtilité au miel).
Les hausses sont remises à lécher en fin de matinée sur les ruches du Vallon.
Toutes les ruches sont équipées d’un socle nouvelle génération avec une planche d’envol.
La vérification des plaques d’hivernage nous indique que très peu de varroas tombent naturellement (à suivre après la pose des lanières).

Vendredi 24 juillet 2020 (au Vallon)
Pose des chasse-abeilles, certaines hausses sont bien pleines.
2 ruches sont mortes (n°1 et 2 plus de couvain mais des abeilles pilleuses, début de développement de fausse teigne).
Lors de la visite du 18/06 la n°1 était faible et la n° 2 n’avait plus de couvain.
Au rucher des Gorgets, Daniel s’est occupé de la pose d’un chasse-abeilles.

Samedi 4 juillet 2020 (au Vallon)
Fin de fauchage du terrain.
Les cadres nettoyés ont été rangés au local en prévision d’un futur atelier de cirage. De même que les cadres de corps cirés non utilisés cette saison.
Inversement, des cadres de corps à nettoyer ont été apportés au rucher pour une nouvelle opération de nettoyage.

Vendredi 3 juillet 2020
Une dizaine d’amis ont œuvré au rucher du Vallon pour une grande opération de nettoyage (fauchage du terrain et nettoyage des cadres de corps).

Samedi 27 juin 2020 (rucher des Gorgets)
Lors de sa réunion du 27 mai, le CA a décidé de donner une nouvelle vie au rucher des Gorgets, rucher historique de l’association.


La nouvelle implantation des socles de ruche est terminée.
Trois ruches sont en place, les autres seront déplacées petit à petit en les faisant glisser sur 2 chevrons.
Deux ruches ont été visitées. L’une a une hausse déjà bien remplie.
Le fauchage est terminé.
L’implantation en diagonale a fière allure et nous espérons qu’elle apportera beaucoup de satisfaction à nos adhérents pour les visites à venir.
La matinée s’est terminée autour d’un café accompagné d’une bonne part de pain d’épices tout en échangeant nos expériences.

Mercredi 24 juin 2020
Vérification de la chute des varroas. Très bonne nouvelle pas de varroa y compris dans les ruches traitées au Varromed le 18 juin (n°4, 2, 14, 32)
Sinon l’observation visuelle des ruches est bonne et tout avait l’air très calme.
Récupération de 2 chevrons de 2,5 m pour faire glisser les ruches par petite touche au rucher des Gorgets.

Jeudi 18 juin 2020 (rucher du vallon)
Belle matinée légèrement nuageuse mais chaude, abeilles très calmes.
– Nettoyage des plaques d’hivernage posées dans le socle ( 5 cm sous la ruche)
Un peu de varroas dans n°15 et 2
– Traitement varromed sur les ruches sans hausse pour vérifier ce qui tombe.
Ruches traitées 4-2-14-32 à vérifier dans 3 jours.
– Pose de hausses supplémentaires sur 5-7-15.
Certaines hausses vides ont été enlevées
– Changement de 4 socles (nouvelle génération) améliorés avec planche d’envol.
– Nettoyage devant les ruches, coupe des grandes herbes.
Fin de la visite 12 heures

Globalement le rucher va bien et nous aurons une deuxième extraction à prévoir dans la 1ere quinzaine de juillet,
Ensuite léchage des hausses et retrait des hausses fin juillet pour mettre en place le traitement de lutte contre varroa.

Jeudi 27 mars 2020
Les cadres ajoutés lors de la visite du 20 mars sont à moitié construits.
Vérification d’éventuelles constructions sous la cloche.
Dans ce cas, après retrait des sacs de candi vides, enlever la cloche pour mettre le couvercle translucide tout en conservant une bonne couche d’isolant car à cette période l’isolation du toit reste primordiale et est cause de mortalité en cas de forte baisse de température.
Vu les températures annoncées, celles qui avaient beaucoup construit ont eu un cadre bâti pour leur donner de la place.
Les planches d’envol et les plaques d’hivernages nous ont laissé très optimiste mais prudent et nous avons laissé les plaques d’hivernage bien fermées pour qu’elles aient bien chaud.
Peut être que pour la n° 4 nous aurions dû enlever un cadre de miel et plutôt mettre un cadre à bâtir plutôt que la hausse, l’avenir nous dira ou pas si nous avons fait une erreur.
Ou alors il faudra rectifier le tir si le temps le permet.
Visite faite avec des conditions optimales de température avec les butineuses en plein travail et des abeilles très calmes.
Nous n’avons pas du tout vérifié le couvain justement parce que c’était trop tôt pour aller les embêter, nous nous sommes cantonnés à une stricte observation de la planche d’envol, de la plaque d’hivernage et du remplissage des inter cadres en abeilles.
Seule la n° 4, vu sa force, en soulevant légèrement le cadre n° 8 on a aperçu un gros couvain de faux boudons et en soulevant encore un peu nous avons vu un magnifique couvain fermé. Ce qui nous a conduit a mettre une hausse (opération sans doute prématurée mais réfléchi quand même.

Un point important qui a contribué à la réussite de l’hivernage vient peut-être de la bonne réduction des ruches sur 6, 7, 8 ou 9 cadres.

Vendredi 20 mars 2020
– vérification de la nourriture car nos ruches sont globalement assez légères (voir poids du 26/10/19) qui a réduit depuis.
– vérification de la planche d’envol et des déchets sur la plaque d’hivernage (cette dernière est très intéressante à observer quand elle est nettoyée régulièrement).
-En vérifiant la nourriture, les 14, 4, 3, 1 ont bâti des paquets de cire dans l’espace cloche formé par l’isolant au dessus des cadres, c’est pourquoi nous avons décidé de mettre un cadre à bâtir tout en remettant un peu de candipoline. Cette décision a été prise en sachant que les jours suivant étaient très beau.